XXIe siècle

2000

# L’historienne Servane de Layre-Matheus, proche de la ville de Chartres par sa mère, participe a développement de Chartres, sanctuaire du monde avec Pierre-Firmin Didot, descendant d’une grande famille d’imprimeurs. Egalement, présidente de nombreuses institutions chartraines. Son attache se retrouve également dans le château de Beaumont-les-Autels (XIVe siècle) dont sa famille est propriétaire. Elle meurt en 2020 à l’âge de 81 ans. Auteur de nombreux ouvrages dont Fulbert de Chartres, précurseur de l’Europe.

# Janvier/juillet – Mise à jour sur les travaux de mise en oeuvre de l’axe routier RN154 entre Dreux et Chartres, plus précisément à hauteur de Poisvilliers, non loin d’un habitat gallo-romain sur un hectare. 120 fragments de meules à grains ont été mis à jour, démontrant une activité artisanale importante..Datation entre le 1er et le 3ème siècle.

# 6 janvier. Décès à l’âge de 74 ans de Jimmy Guieu. Dans les années 50/60, ce fut l’un des grands auteurs de science-fiction, d’autant plus qu’il se passionnait pour l’ufologie dont il a été l’un des pionniers, autrement dit les OVNI et la vie extra-terrestre. Il se lança également avec succès dans les romans d’espionnage plus précisément aux Éditions du Fleuve Noir, accessoirement dans les histoires érotiques, prenant soin d’adopter des pseudos spécifiques à chaque discipline qu’il abordait. Il est inhumé à cette date à La Chaussée d’Ivry.

# 18 avril – décès au Gué de Longroi de Garcimore, 59 ans,né à Albacete le 16 novembre 1940, illusionniste et humoriste espagnol. De son vrai nom José Garcia Moreno, à la voix si particulière lorsqu’il fit les beaux jours de la télévision avec son rire particulier en cascade, et sa parfaite maîtrise de la langue française mais avec ce petit accent particulier. Au début de sa carrière d’artiste, il fut premier prix de conservatoire et endossa le rôle de chef d’orchestre, tout en se spécialisant sur le tuba. Il fut l’un des grands magiciens de son époque, maniant l’humour au cours de ses tours ce qui fit rire, et le rendit très populaire aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Il a été enterré au cimetière du Gué-de-Longroi.

1 juin. Sèvres(Hauts de Seine). Décès de l’artiste plasticien Maurice Armand Buffet à l’âge de 91 ans. Originaire de Vendée, son père ayant été nommé directeur d’une minoterie à Coulombs, toute la famille s’installe dans cette commune accolée à celle de Nogent-le-Roi. Il accomplit ses études au collège Rotrou à Dreux vers les années 1920,où il va se lier d’amitié avec Raymond Bussière qui deviendra son meilleur ami.(voir la biographie de ce dernier à la date du 3 novembre 1907). Après le lycée, il étudie l’art du travail chez Charles Lorin, puis parfait ses connaissances à Paris En 1946, il publie un ouvrage de lithographies sur la cathédrale de Chartres, en seulement cent exemplaires. Les deux amis vont continuer à se rencontrer ponctuellement, notamment en 1981, lorsque Buffet expose une partie de ses œuvres à Dreux. Une œuvre immense qui connait un grand succès auprès du public français, également américain, une opportunité qui va lui permettre de vivre de sa peinture (1971) après avoir exposé à New-York.

# 18 aout – Décès à Chartres de Jean Lelièvre, 77 ans, célèbre commissaire- priseur chartrain, qui a longtemps évolué en la chapelle Sainte-Foy, haut-lieu des enchères publiques

# 28 novembre – décès à la Ferté Villeneuil de René Maltête, photographe, connu pour avoir été le poète des images, leader de l’expression du quotidien.

2001

# 18 mai.Saint-Lubin-des-Joncherets. Décès de l’actrice Françoise Rasquin, 66 ans. Elle était originaire du Havre. Une carrière cinématographique qui se situe dans les années 19502/1960 avec six rôles.

# – 3 octobre. Décès à Chartres de Marius Gallotini,97 ans, coureur cycliste sous les couleurs italiennes, étant né Italien, Turinois plus précisément.. Il participe au Tour de France 1927 où il abandonne après avoir terminé 37ème de la 10ème étape. Carrière honnête sans plus. Après cette épreuve, il prend la nationalité française. A son sujet, un fonds photographique est visible sur date.bnf.fr. 

# 14 octobre  Martial Taugourdeau, président du Conseil Général dEure et Loir trouve la mort dans un accident automobile près de Tremblay-les-Villages. Personne emblématique de l’Eure et Loir, et médecin. Député en 1978, sénateur en 1989.

# 16 décembre – Disparition à Chartres de Dominique Maunoury à l’âge de 70 ans. Architecte de métier, il est passionné d’aviation, et communique son attirance à sa fille Catherine dont on connaît la carrière prestigieuse. A eux deux, ils construisent un avion CAP21 conçu pour la voltige avec lequel elle décroche deux titres mondiaux. De son côté il pilote, et révèle aussi des dons pour la peinture tournée vers l’aviation. Il est inhumé au cimetière Saint-Chéon à Chartres..

2002

# Châteaudun. Sur le circuit de Dunois Kart, Anthoine Hubert, 6 ans, donne ses premiers coups de volant et, en quelques années, va devenir une véritable coqueluche dans le sport automobile, appuyé en cela par un père passionné de mécanique, fan à 100% des courses automobiles, notamment celles sur circuits. Il n’en fallait pas plus pour le jeune Anthoine s’ouvrir grandes les portes de la renommée. Son entourage, puis ses sponsors vont vite repérer un talent remarquable, un sens anticipé de la course. En F4, en F3 où il devient champion en GP3Série, puis en F2, le voilà consacré, doué. Issu d’une famille de Jouy, à quelques encablures de Chartres, il parcourt la scène automobile, et on lui prédit, à coup sûr, la prestigieuse F1. Le 31 août 2019, le voilà à Spa Francorchamps (Belgique) pour le première course de F2. Un accrochage sérieux avec d’autres concurrents, dans ces manoeuvres périlleuses de dépassement, et à 262 km/h, il perd le contrôle de sa monoplace, percute une barrière et trouve la mort. Il avait 22 ans, Eurélien à part entière bien que né à Lyon La course automobile est endeuillée. Ses obsèques auront lieu le 2 septembre à Chartres devant un parterre de pilotes de tous pays, d’hier et d’aujourd’hui, une foule immense. Une banderole immense rappelle ce visage juvénile d’un jeune pilote qui avait la modestie de sa passion pour le sport automobile, et dont les espoirs brise d’être un grand du sport français, vont ternir à jamais tous les espoirs que l’on plaçait en lui. En quelque sorte, une certaine forme du tragique dans la vitesse. Il est inhumé au cimetière Saint-Chéron à Chartres.

# 3 janvier – Décès à Rouvres de Georges Libert,93 ans. Pilote militaire à 29 ans. A 23 ans, il s’était signalé comme un excellent pilote lors de la Croisière Noire. Par la suite, il devient pilote de l’Aéeopostale. Lors de la guerre 39/45, au péril de sa vie, il assure des missions pour déposer et embarquer des résistants. Il termine sa carrière comme pilote à Air France. Il était originaire de la Haute-Marne.

# 4 février – décès à Chartres de Guy Nicot, architecte des bâtiments de France, et artiste-peintre de talent, et à qui la cité beauceronne doit beaucoup en matière de rénovation.

# 1 mars – Une fresque est réalisée sur le mur de la bibliothèque de Fontenay-sur-Eure, relatant le parcours de l’enfant du pays, Noël-Ballay. Inauguration en présence de Gérard Cornu, sénateur-maire.

# 10 mai. Paris. Décès à 80 ans, d’Yves Robert, cinéaste plein d’humour dont la tombe à Paris porte cette courte citation  » Un homme de joie  ». Il a tourné en Eure et Loir des scènes de deux films. La célébrissime Guerre des boutons dont certaines scènes ont été tournées en 1961 à Bailleau-Armenonville, de même Alexandre le Bienheureux (1967) avec Philippe Noiret à Alluyes.

# 25 mai. Paris. Décès de l’homme d’Etat, Michel Jobert, ministre des Affaires Etrangères (1973/1974). Il est enterré en Eure et Loir, à la Ferté-Vidame, à la chapelle de Réveillon sous une pierre tombale en granit inhumé aux côtés de son épouse. Cette présence s’explique par le fait , primo, qu’il est initiateur du Prix saint-Simon pour la manifestation littéraire de la commune, et dont il sera l’un des garants de la pérennité. Son épouse étant morte avant lui, et enterrée en la chapelle de Réveillon, second petit cimetière de la Ferté-Vidame, il a demandé d’être inhumé, à sa mort, à côté de son épouse, ce qui lui fut accordé.

2003

# Décès à 84 ans de Jacques Couret, figure du sport eurélien dont le dévouement bénévole a contribué au développement de plusieurs disciplines du sport régional.Professeur d’éducation physique, il connut une honnête carrière sportive, et parvint à être champion de France UFOLEP (Union française des œuvres la¨ques d’éducation physique). Par contre, une certaine confusion semble lui accréditer d’avoir été champion sur 400m ou 300 et 1000m, à moins que cela soit tout simplement les trois disciplines de ces courses à pied. Dirigeant par la suite, sa passion n’avait de cesse pour promouvoir plus particulièrement l’athlétisme, le football et le volley-ball. Le sport a été sa raison de vivre, ayant enseigné son art à l’Education nationale durant vingt-sept-ans, plus particulièrement au lycée Marceau à Chartres. Le 29 janvier 2013, le stade des Grands Prés, endroit bucolique accueillant l’équipe du C’Chartres Football, a reçu son nom, moindre hommage pour ne point oublier tout à fait cet homme qui s’est tant dévoué à tirer le sport chartrain vers la lumière. (source : l’Echo Républicain)

# – Chartres. Sur le chantier du multiplex à la place du cinéma Les Enfants du Paradis, découverte d’un vaste site gallo-romain consacré à des habitations, et datant entre 52 av-Jésus-Christ et l’avènement de Clovis en 481. Un comptoir de vente a été mis à jour dans le même style de ce que l’on a trouvé à Pompéi avec des empreintes d’amphores incluses dans le comptoir, ce qui est une première la cité beauceronne. Une pierre couverte d’inscriptions été également mis au jour, en fait un cachet d’oculiste. Ces gravures donnaient le nom et le mode d’emploi du remède. Également un espace balnéaire doté d’ne pièce froide et d’une salle chauffée par hypocauste.

# 20 janvier. Dreux. Chanteuse de Zouk, originaire de Martinique, partenaire du groupe Malavoi, Edith Lefel meurt à Dreux des suites d’une crise cardiaque. Elle avait 40 ans.

# 17 avril – Chaudon. Inscription à la liste des édifices protégés du Moulin à eau de Mormoulins, de même le système de vannage.

# 14 octobre – en vue des travaux de parking, la statue de Marceau est descellée place des Epars.

2004

# Tournage, de L’Ennemi naturel du réalisateur Pierre Erwann Guillaume avec pour cadre Chartres au fil de quelques scènes spécifiques.

# Châteaudun. Alors que le sort de la Base Aérienne 279  » Lieutenant Beau  » est scellé quant à l’abandon de son activité antérieure, en 2004, le Colonel Eric Law de Lauriston de Boubers, commandant de la base, lance l’initiative d’un musée destiné à la sauvegarde de l’aviation en pleine évolution, après la guerre 39/45. Un projet d’autant mieux perçu, la base étant chargée alors du démantèlement des avions réformés. Une idée qui s’avère difficile à concrétiser jusqu’à la prise en mains de cette ébauche par un militaire de la base en la personne William Smith, devenu pilote privé en 1994. Les avions n’ont pas de secret pour cet homme à la forte connotation britannique. Contre  » vents et marées  », il décide de mettre la main à la poche. Naît ainsi  » l’Association Canopée  » (Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés) qui présente ces Dassault Mirage, Mystère, Vautour,etc. entre 35 et 70 ans d’âge dont certains volent encore pour le plaisir du pilotage, des yeux.

# Janvier – Mise à jour à Chartres à l’occasion des travaux du parking d’une voie gallo-romaine, côté boulevard Chasles, datant entre le Ie et II e siècle après JC de 11 mètres de large, bordée de fossés et de trottoirs. Des traces de murs avec des divisions formant de grandes salles ont été constatées laissant penser à des unités de stockage.

# De même boulevard Chasles, des premières traces d’une nécropole identifiées datant du Tène D2b, à savoir second Age du fer et apogée de la culture celtique entre 450 et 25 avant Jésus-Christ. (Nota. Pour celles et ceux que les prospections archéologiques passionnent dans la totalité de l’Eure ou spécifiquement, un bilan scientifique remarquable est visible sur références ci-dessous, où de nombreux spécialistes qui ont évolué sur les lieux de recherches, témoignent leur connaissance. A savoir : BSR _2009-2013_Eure-et-Loir)

# 3 janvier – décès à la Bazoche-Gouët de Georges Ullman, dernier survivant en Eure et Loir de la guerre 14/18. Il était né en 1896.Chaque 11-Novembre, il racontait sa guerre, avec cette mémoire bien ancrée par les événements qu’il a connus durant cette guerre qui a tant marqué les esprits. Le 14 novembre 2007, dans le cadre de 14/18, la guerre moderne, la chaîne Arte lui consacre une partie de son reportage.

# 11 mars – la station-service des Épars à Chartres baisse définitivement son rideau.

14 août. Décès à l’âge de 98 ans de Maurice Legrand, artiste-peintre de renommée mondiale. Sa relation avec l’Eure et Loir tient au fait qu’il a vécu à Saint-Lucien (Nogent-le-Roi) dans une grande propriété achetée en 1970, et vendue en 1990. Suite à la disparition de son épouse en 2002, il subit une forte dépression, brûlant de nombreux documents, des dessins, des esquisses, des croquis qui seront pour une partie sauvés l’arrivée de son fils. Son œuvre a valorisé la Provence, la Camargue, tout en voyageant un peu partout en France dont il a peint de nombreux paysages.

# 20 août. Tardais. Décès d’Etienne Rebaudengo, 80 ans,écrivain et dramaturge monégasque,d’origine italienne qui composa sa première tragédie à onze ans, révélant de réelles dispositions malgré certaines maladresses. Ce n’est que bien plus tard lorsqu’il se trouve à Paris qu’il commence à écrire. La nécessité de son quotidien le contraint à trouver un emploi, et le voilà à Europe 1, travaillant dans l a publicité. Son œuvre théâtrale débute en 1973, avec huit pièces, et de nombreux ouvrages entre 1980 et 1999.

# Septembre – avec les travaux du Cœur-de-Ville de Chartres, mise à jour d’un cimetière carolingien sur le site de de l’église Saint-Saturnin (boulevard Chasles). Les squelettes datent des VIIIe et IXe siècles.

2005

# Des fouilles archéologiques sur le site de La Jouannière à Bonneval mènent à la découverte de bifaces et nucleus datés de 270 000 ans.

– Le château du Boullay-Thierry classé Monument Historique, lieu de naissance de Zoe Talon, dernière favorite en titre d’un roi, en l’occurence Louis XVIII.

#- Tournage pour un certain nombre de scènes sur la base aérienne tout à fait appropriée de Dreux-Louvilliers des Chevaliers du Ciel de Gérard Pirès qui succède à la célèbre série télévisée(1967), avec de nouveaux acteurs, Benoit Magimel et Clovis Cornillac. Dans un style plus moderne également.

# Autre tournage du film Munich dans les environs de Faverolles, par son mythique réalisateur Steven Spielberg.

# De même, Les Yeux clairs de Jérôme Bonnell avec Courville pour décor.

# Un autre tournage avec aux commandes le réalisateur Robert Guédiguian, qui a pris Champhol pour quelques scènes de son film Le Promeneur du Champ de Mars.

# 10 janvier.  Décès de Monique Luton dans l’incendie de son domicile parisien. Elle avait 80 ans. Epouse de l’ancien ministre et académicien Alain Peyrefitte (1921/1999) qu’elle rencontra lors d’un pélerinage à Chartres, et qu’elle épouse par la suite.

# Avril – premiers travaux pour la mise en œuvre d’éoliennes dans le sud de l’Eure et Loir., et les premiers mâts seront visibles trois mois plus tard. Hauteur : 125 m pour un poids de plus de 260 tonnes

# Mai -mise à jour dans la zone d’activités du jardin d’entreprises de Chartres d’un site néolithique, avec les traces d’une maison de 240m2.

# 23 juillet.Paris. Décès de Christian Zuber, 75 ans. Journaliste, réalisateur-producteur de documents animaliers, il vivait à Néron dans sa résidence de Tournainville. Alors qu’il s’apprêtait à réaliser un documentaire sur les animaux de ferme, il meurt d’un cancer. On lui doit une émission de référence à la télévision Caméra au poing entre les années 70 et 80. Ardent défenseur de la cause animale, il fut proche de Brigitte Bardot, il a été administrateur de la Fondation créée par l’ancienne actrice, comme il a assuré la même fonction au niveau du WWF. Il apportera également son soutien à la LPO ( Ligue de protection des oiseaux). Par ailleurs, il a publié un grand nombre d’ouvrages , une suite écrite de ses nombreux reportages effectués dans de nombreux pays. Le voyageur inlassable qu’il était, reste un des grands témoins de l’évolution animale dans le monde.

# Novembre – découverte exceptionnelle sous la place des Epars à Chartres d’une cave antique contenant des instruments sacrificiels ainsi que liturgique!s et surtout un vase porteur d’une mystérieuse formule magique (sorte d’hanap ou brûle-encens) avec des inscriptions monosyllabiques. Peut-être destiné à la magie blanche.. Il y avait également quatre vases avec des représentations de serpents entrelacés, tout ceci en terre cuite. Un tranchoir utilisé pour sacrifier des animaux a été mis à jour. Le vase cité plus haut pourrait être un autel portatif, et ses inscriptions seraient tirées de livres de magie s’apparentant à des langues de type araméen ou copte. Son propriétaire pourrait un personnage effectuant des rituels magiques qui étaient interdits à l’;époque et qu’il a du cacher pour exercer cette sorte de sacerdoce.

2006

# Nogent-le-Rotrou. Décès de Florence Veran, 84 ans. Compositrice et chanteuse des années 1950. Sa carrière de chanteuse fut éclipsée par ses compositions telle que Gigi interprété par André Claveau, et surtout Je hais les dimanches, sur des paroles de Charles Aznavour chanté par Juliette Gréco prenant le relais d’Edith Piaf qui l’avait refusé.

# 9 janvierBouglainval. Inscription à la liste des sites protégés du château, de ses dépendances, du parc paysager, de la pièce d’eau…à l’exception de la piscine.

# 13 janvier – décès à Brou de Gilbert Walusinski à l’âge de 91 ans, connu pour ses nombreux travaux émérites sur les mathématiques.Fils de Polonais naturalisé, professeur de mathématiques, il consacre sa vie à l’évolution des mathématiques, avec deux ouvrages à la clé : L’Enseignement mathématique et Au pays de Clairaut et Bourbaki (1967) concernant les nouveaux problèmes pédagogiques soulevé par le problème des mathématiques modernes.

# Décès à Chartres de Jacques Plissart, peintre et graveur, spécialiste de la gravure en taille-douce, s’inspirant notamment de la technique des arts du Moyen-Age qu’il applique à la sculpture et à la céramique. Les musées de Dreux et Chartres détiennent certaines de ses œuvres.

# Villemeux. Tournage du film Le Grand Meaulnes, un nouvel opus tiré de l’admirable roman d’Alain-Fournier, mort au champ d’honneur en septembre 1914 à l’âge de 27 ans. Un livre publié en 1913 qui a inspiré deux cinéastes, une façon d’encenser un auteur trop tôt disparu pour confirmer un immense talent.

# 17 avril – Décès à Nice des suites d’une longue maladie, de Marie-France Stirbois, 62 ans, qui fut députée de Dreux de 1989 à 1993. Figure emblématique en Eure et Loir et du Front National à l’Assemblée Nationale. Après plusieurs échecs à Dreux, elle rejoint Nice où elle continuera son action politique, devenant député européen pendant un an.

# Juin – Lors de travaux d’aménagement du château de Senonches, découverte à l’occasion de fouilles d’une selle de cheval datant probablement du XIV° siècle, ornée de fleurs de lys, avec une partie en cuivre qui pourra être conservée au contraire des éléments en bois et en cuir en très mauvais difficile , et qui semblent difficiles à sauvegarder.

# 30 juin – Inauguration de la caserne de gendarmerie de Châteaudun sous le nom de Lieutenant Pierre Vasseur, par Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense. Le capitaine Dominique Jupin commandait alors le groupement de gendarmerie de la cité dunoise.

# 23 juillet – Décès à Chaudon de Maurice Bouvier, commissaire divisionnaire, puis directeur de la Police Judiciaire.

# 4 aoûtChartres. Inscription à la liste des sites protégés des devantures des boucheries, l’une au 4 rue du Soleil d’Or, et l’autre au 2 de la rue Henri Garnier.

# 31 août – Le parc des Félins d’Auneau quitte définitivement la ville éponyme pour aller s’installer en Seine & Marne à Lumigny- Nesles-Omeaux.

# Vacheresses-les-Basses. Michèle Battut, artiste-peintre, qui, avec son époux, avait créé le Musée des globes de mariés en 1994. Point de départ : le cadeau d’un globe de mariés à l’occasion de leur mariage. Ainsi de fil en aiguille, le couple fit les brocantes à une époque où ces globes étaient encore présents chez les antiquaires. Toute une symbolique qui s’attachait aux souvenirs familiaux, née sous le second Empire plus particulièrement en Bretagne pour se perpétuer jusqu’aux années 1935, la photographie reprenant le flambeau plus moderne du souvenir. Un musée qui détenait plus de 300 globes des années 1820 à 1920 devenant l’une des rares expositions en France.Finalement, cette exposition a été vendue, Madame Battut quittant son manoir. Une page s’est tournée. On arriverait à dire dommage, dès lors que ce Musée est parti outre-atlantique, emportant un peu de notre histoire.

# 31 octobre – Le célèbre Hôtel de la Poste situé place des Epars à Chartres ferme définitivement ses portes.

# Décès à Paris le 10 novembre 2006, d’Anicée Alvina qui connut un grand succès à la télévision dans Les 400 coups de Virginie en 1979. Cependant une carrière en demi-teinte, et une tentative avortée dans la musique. Elle avait 53 ans . Elle est inhumée à Anet, commune où elle s’était mariée en 1984.

2007

# Avril  – le secteur de la cathédrale s’étend de plus en plus en zone piétonne.

# Mise en place à Béville-le-Comte – capitale mondiale de l’épouvantail – d’une sculpture de bronze et métal représentant un épouvantail intitulé L’ Epouvantage, sculpture en inox d’une hauteur de 3m50, réalisée par la sculpteur américaine vivant en France,  Caroline Lee (1932/2004).

# 4 octobre. Chartres.Inscrite au répertoire des Monuments Historiques, la boucherie Pinson fait partie des meubles chartrains, et demeure une curiosité pour des milliers de touristes qui viennent photographier la façade métallique rouge. Fondée en 1892, Roland Pinson l’a reprise à l’âge de 27 ans en 1958, et en 2009, il est toujours là malgré ses 78 ans. Fidèle au poste, il la bichonne sa boucherie qui a subi certes des aménagements modernes, tout en conservant son allure d’origine, ainsi que son mobilier. Les murs sont recouverts de marbre de Carrare, le billot est en bois de hêtre, et la table de l’ancienne balance Napoléon III aux ferrures rouges comme la devanture est toujours présente. Le sol est un pavage à motifs de roues fleuries sur fond bleu. La caisse a toujours son petit balustre et sa plaque de cuivre. La devanture nous offre ses motifs raie de cœur inspirés du XVI e siècle, avec une frise florale au dessus de l’entrée dans la tradition du XIX e siècle. La marquise en avancée qui décore le haut de la boutique est en fonte décorée, et le mot boucherie comme le numéro de la rue sont en porcelaine. Roland Pinson a fermé ses portes . Lui qui se baptisait le Molière des bouchers aurait peut-être voulu mourir à la tâche. La maladie en 2013 le contraint à baisser le rideau. Il n’y aura sans doute pas de reprise de ce vieux commerce, mais le nouveau propriétaire ne pourra guère entreprendre sans l’accord des MH. Le contraire serait dommageable pour la mémoire.

# La présente année, parution d’un ouvrage intitulé  » Le premier siècle de la photographie en Eure et Loir- 1839/1939  » à l’initiative de deux passionnés, Yves Lebrec (voir sa biographie en 2017) et Bernard Choque, édité aux Editions du Colombier. Pour tout Eurélien qui s’intéresse à notre passé, cet ouvrage sur cent ans constitue un témoignage emblématique à jamais gravé dans la mémoire de photographies de tous lieux, personnages, événements, pour une grande partie disparue ou modifiée au fil des ans. L’ouvrage fourmille de ces photographies de l’âge d’or de cet art surtout que de nombreux amateurs se sont ouverts au sein de cet univers . Pour la plupart du temps, ces passionnés ont matérialisé ce souvenir sur des cartes postales éditées, pour répondre à une demande toujours plus grande quand il s’agit de communiquer avec sa famille, ses amis. De nos jours, elles sont devenues des objets de référence mémorisée, pour certaines rares. D’autres ont disparu ou font l’objet de collectionneurs qui gardent précieusement ces témoins de la seconde moitié du XIXe, et la première du XXe siècles. Un livre devenu référence et passionnant à parcourir . Certains pourront retrouver certains endroits de l’Eure et Loir qui n’existent plus ou presque. Sans oublier la passionnante biographie de certains photographes qui ont marqué de leur empreinte avec cette référence à l’instant du cliché tout en invitant à se reporter à l’ouvrage pour plus amples informations. Parcourir le site en référence au XIXe siècle, met le pied à l’étrier. (voir bibliographie)

# 29 mai – Le Boullay-Thierry. Inscription à la liste des sites protégés du château dont le trait d’histoire est d’avoir connu la naissance de Zoe Talon, favorite de Louis XVIII.

# 10 juin – réinstallation de la statue du général Marceau place des Epars.

# septembre– dans le cadre des journées du patrimoine, découverte d’un sanctuaire monumental dans le quartier des BasBourgs (300 m de long – 190m de large sur 3000m2 de surface découverte), et construit au milieu du 1 er siècle après Jésus-Christ. Les archéologues ont mis à jour des pièces semi-circulaires où les pèlerins devaient déposer leurs offrandes. De même, des fragments de chapiteaux polychromes, plus vraisemblablement à majorité rouge. Autre détail frappant : la largeur des murs, 2m10. Un bâton, orné de deux serpents en forme de caducée a été retrouvé, ainsi que des épingles à cheveux, des morceaux de céramique, un four à chaux utilisé après l’abandon du sanctuaire au IIIe siècle.

# 22 septembre. Décès à Cahors de Marcel Marceau, 84 ans, (de son vrai nom : Mangel) plus connu sous le nom du Mime MarceauBerchères-sur-Vesgre , son attache avec l’Eure et Loir, où ilm a habité durant une trentaine d’années. Ce n’est qu’à partir de 2005 qu’il vint d’une façon plus épisodique. Homme discret, il ne se mêlait en rien ou presque à la vie du village, se consacrant surtout à son jardin où il plantait, par plaisir, des essences rares. Cependant, il restait proche des enfants du village pour qui il fit affréter un jour un autocar pour les emmener voir son spectacle à Paris.

# 8 octobreChartres. Inscription à la liste des sites protégés de la Maison Canoniale.

# 7 décembre – inauguration mémorial départemental des anciens combattants d’Afrique du Nord située butte des charbonniers à Chartres.

2008

# – Fouilles archéologiques au cimetière d’Anet qui permettent de mettre à jour les restes de Diane de Poitiers inhumée dans la fosse commune en 1795.

# Le réalisateur Pierre Scöller choisit pour partie Chartres pour son film Versailles avec Guillaume Depardieu.

# La ville de Chartres propriétaire de la Maison du Saumon rachète le fonds de commerce pour devenir la Maison du Tourisme, ensemble emblématique datant du début du XVe.

# Fontaine-La-GuyonStéphane Grappelli, l’un des plus grands violonistes français et interprète de jazz, créateur du Quintette du Hot Club de France avec Django Reinhardt, a habité pendant une dizaine d’années dans la commune. Sur la fin de sa vie – décédé en 1977 à l’âge de 89 ans – , il prit la décision de vendre la propriété. En souvenir de son passage, la commune a tenu à honorer sa mémoire en apposant une plaque à l’entrée de la rue où il fut domicilié, cérémonie qui se déroula en présence d’un autre grand violoniste français de jazz, Didier Lockwood qui est venu lui rendre hommage.

# 5 Janvier – Débuts à la cathédrale de Chartres d’un chantier impressionnant destiné à redonner à l’édifice sa couleur d’origine noircie par les siècles. Tout le choeur est ainsi inséré dans ce chantier dont la fin est fixé fin 2009.

# début février – démolition de l’emblématique Hôtel de la Poste place des Epars à Chartres. Ancien relais de poste, puis rendez-vous des marchands de chevaux, l’hôtel Lecomte de l’époque fut repris en 1882 par Ernest Sevêtre, chef cuisinier du roi de Roumanie. L’hôtel comptait 13 chambres, et en 2006 à l’époque de sa fermeture définitive 57. En 2010, le Grand Monarque, propriétaire de l’ensemble s’ inscrit dans une modernisation de l’;ensemble, englobant des habitations.

# 22 février – Décès à Dreux de Jean Lelièvre , directeur du musée de Dreux.

# 5 juin– un char américain M5 Stuart incendié lors de la libération de Chartres le 15 août 1944, est déterré rue des Periers après avoir été découvert par des employés municipaux lors de travaux de voirie.

# 18 juin – décès à Guainville du cinéaste Jean Delannoy, réalisateur, entre autres, du film l’Eternel retour (1943) avec Jean Marais et Madeleine Sologne

# Juillet– Chartres – Jean Legué (82 ans), figure chartraine tire sa révérence après soixante années de présence dans la cité beauceronne aux commandes de la célèbre librairie éponyme, vendu à un commerçant parisien. En 1942, il débute avec sa femme rue du Soleil d’Or. En 1955, rachetant la maison Renaissance de la rue Noël-Ballay, il y installe un commerce devenu florissant et ne le quittera plus, devenant un libraire incontournable.Entre temps, en 2003, M.Legué connait quelques soucis avec l’installation de la Fnac en 2003, jouxtant de quelques encablures son magasin. Il eut à souffrir quelque temps d’une baisse de son chiffre, pour finalement le consolider dés lors que le service rendu à la clientèle permettait de fidéliser celle-ci par rapport à ses envies, ses besoins, trouvant les conseils requis. Depuis Legué et Fnac cohabitent, répondant à leur façon aux besoins de la clientèle. Le nouveau propriétaire, Olivier Lhostis prend l’initiative d’une consultation extérieure pour donner un nom qui la démarque, devenant l »Esperluète.

# 10 juillet – La Maison de la Presse à Chartres, rue Noël Ballay, ferme définitivement ses portes et remplacée par un kiosque situé à l’entrée de la place des Epars.

# 8 octobre. Charnay.Décès de Marcel Chevalier, 87 ans. Dernier bourreau exécuteur-chef des hautes œuvres, procédant aux dernières exécutions capitales que connut la France avant que cette procédure disparaisse à jamais en 1981.Curieusement, il fut au début de sa vie meilleur ouvrier de France comme imprimeur typographe. Il fait la connaissance en 1947 de Marcelle Obrecht, nièce du célèbre exécuteur André Obrecht, et parente de deux autres bourreaux. Ils se marient. Est-ce qu’il fut influencé par sa jeune épouse, toujours est-il qu’il tente de devenir exécuteur, mais devra attendre 1958 avant que son oncle par alliance n’intervienne en sa faveur., et à qui il succédera en 1976. Tout en restant imprimeur, il officiera à deux décapitations, notamment la dernière en France avec Hamida Djanhoubi. Son fils aurait pu lui succéder, mais l’abolition (1981) de la peine de mort lui ôta ce privilège. L’attache de Marcel Chevalier avec l’Eure et Loir s’explique par la retraite de l’ancien bourreau à Charnay, canton de Cloyes-sur-leLoir où il mourut et fut enterré.

# 18 décembre. Louis la Brocante depuis dix ans dans cette célèbre série télévisée jusqu’en. 2017, se marie à Droué sur Drouette. Autrement dit Victor Lanoux vivait depuis les années 1970 dans cette commune proche des Yvelines, un lieu très prisé par les gens du cinéma dont il était un personnage incontournable. N’en serait-ce pour preuve, le cimetière de ce charmant village niché dan une oasis de verdure révèle plusieurs tombes de personnages de l’actualité culturelle. On dit que Victor Lanoux aimait beaucoup cette région lui rappelant des souvenirs d’enfance, et comme son métier la rapprochait forcément de Paris, le choix en découlait de source, et surtout à l’écart des lieux prisés par les gens du spectacle. Il en avait même baptisé sa maison de production, les Films de la Drouette, s’inspirant, comme le cite l’Echo Républicain, d’un acteur-réalisateur Yves Robert, Eurélien également d’adoption, d’un affluent de la rivière en question.  » Louis la Brocante  » s’est éteint d’une longue maladie le 3 mai 2017.

2009

# Le réalisateur Stephane Brizé tourne quelques scènes sur les quais de la gare de Chartres pour son film Mademoiselle Chambon avec Sandrine Kiberlain.

# septembre – inauguration de la piscine l’Odyssée à Chartres, soixante ans après l’inauguration en juillet 1949 de la piscine municipale de plein air qui sera détruite par la suite.

# 10 juillet. Brice Feuillu, originaire de Châteaudun où il vit le jour en 1985, remporte une victoire qui est importante dans la carrière d’un cycliste professionnel dans la septième étape du Tour de France de la présente année. Il prend alors le maillot à pois de meilleur grimpeur, ceci pour une journée. Comme son frère, Romain, également originaire de Châteaudun, qui, l’année précédente, s’octroie pour une simple journée, le maillot jaune de leader du Tour de France. Une singularité qui, néanmoins, n’enlève rien à deux cyclistes euréliens d’accomplir une remarquable carrière. L’un et l’autre, arrêtent leur carrière professionnelle en 2019.

# 17 septembre – Cathédrale de Chartres – L’horloge astrolabique, dont le mécanisme date de 1400, vient d’être restaurée. Elle est l’une des deux plus vieilles horloges de France avec celle de Bourges ( Cher). Elle indique les phases de la lune, du soleil et les signes du zodiaque. Son fonctionnement était arrêté depuis 1789.

# 22 octobre. Saint-Lubin-des-Joncherets. Décès de Marcel Weiss, 97 ans, spécialiste originaire de Paris, dont l’essentiel de sa carrière s’est déroulée dans le cinéma comme directeur de la photographie collaborant avec tous les grands noms de la réalisation, soit une quarantaine de films.

# 1 novembre – Décès à Nogent-le-Rotrou d’André Landault à l’âge de 96 ans, militant du rapprochement franco-allemand. » Le Bleu de Beauce  » l’un des plus vieux fromages fabriqués en Beauce, lequel sans être d’une renommée nationale sinon internationale, n’en demeure pas moins connu, si ce n’est le bouche à oreille qui le rend goûteux pour les admirateurs qui le trouvent sur les marchés régionaux. C’est un fromage à base de lait de vache, et la procédure de mise en oeuvre conduit celui-ci à s’égoutter lentement, selon la bonne vieille méthode artisanale, puis à s’affiner durant trois semaines jusqu’à l’apparition du pénicillium, cette fameuse moisissure entre le bleu et le vert. Fort en bouche, il détient ses caractéristiques, pour amateur averti, et Patrick Moulin, 54 ans (2010), reste le seul producteur en méthode traditionnelle, un héritage qu’il a repris de son grand-père. Le Bleu de Beauce connaît des variantes, et dans de nombreuses régions de France, le bleu est une référence fromagère et locale, suivant les laits employés, et toutes les méthodes d’affinage particulier qui singularisent les régions dans lesquelles ils sont élaborés, le lait donnant le goût particulier. Ainsi le Bleu d’Olivet, ce qui fait que la région Centre est bien pourvue de cette spécialité fromagère à implantation régionale

Décembre – L’expertise menée par le professeur Philippe Charlier sur les restes de Diane de Poitiers a permis de confirmer ce que l’on supposait. La favorite d’Henri II a été empoisonnée par l’or qu’elle ingurgitait pour rester jeune, l’examen de cheveux ayant permis de déceler la présence de ce métal précieux. L’emblématique propriétaire du château d’Anet n’a désormais plus de secret pour l’histoire.

4-5- et 6 décembre – Chartres. Première grande compétition organisée à l’Odyssée avec les championnats de France de natation en bassin de 25 m

# 31 décembre– fermeture de l’Action Républicaine à Dreux qui avait été créée le 23 février 1902 par Maurice Viollette qui y consacra 58 ans de sa vie.Une page de l’;histoire de la ville et de la presse locale qui se ferme définitivement après 108 années de parution, le dernier étant paru le 28 décembre. Journal républicain, démocratique paraissant le jeudi et le dimanche. Coût 5 centimes au numéro.Seule l’édition de Nogent-le-Rotrou survit.

2010

# Janvier  – La Ville de Chartres rachète le Parloir aux Bourgeois qui a abrité longtemps l’hôtel de ville. Ce bâtiment date du XIIIe siècle et il est classé aux MH(2001). Ce trésor historique fut connu également sous le nom de maison du Perron ou des Trois-Rois. En 1450, ce bâtiment appartenait à l’évêque de Chartres, Pierre Bescherien.

# 2010. » Le Bleu de Beauce  » l’un des plus vieux fromages fabriqués en Beauce, lequel sans être d’une renommée nationale sinon internationale, n’en demeure pas moins connu, si ce n’est le bouche à oreille qui le rend goûteux pour les admirateurs qui le trouvent sur les marchés régionaux. C’est un fromage à base de lait de vache, et la procédure de mise en oeuvre conduit celui-ci à s’égoutter lentement, selon la bonne vieille méthode artisanale, puis à s’affiner durant trois semaines jusqu’à l’apparition du pénicillium, cette fameuse moisissure entre le bleu et le vert. Fort en bouche, il détient ses caractéristiques, pour amateur averti, et Patrick Moulin, 54 ans (2010), reste le seul producteur en méthode traditionnelle, un héritage qu’il a repris de son grand-père. Le Bleu de Beauce connaît des variantes, et dans de nombreuses régions de France, le bleu est une référence fromagère et locale, suivant les laits employés, et toutes les méthodes d’affinage particulier qui singularisent les régions dans lesquelles ils sont élaborés, le lait donnant le goût particulier. Ainsi le Bleu d’Olivet, ce qui fait que la région Centre est bien pourvue de cette spécialité fromagère à implantation régionale

# Stupeur dans le Dunois avec la révélation dans la presse locale puis nationale de l’existence chez un couple de retraités octogénaires, de la tête d’Henri IV, un curieux hasard qui aurait pu découler de l’attachement que le Vert-Galant éprouvait envers le département. Que nenni ! Cette tête a circulé de main en main avant d’être rachetée par ces amateurs de vieux souvenirs. Une tête qui fut détachée du corps lors de la Révolution lorsque que la basilique de Saint-Denis, haut-lieu de sépultures royales, fut saccagée. Une destruction systématique des tombeaux, et dispersion du contenu. Le doute s’est alors inscrit sur cette relique acquise par ce couple en 1955. Au final après examen du spécialiste le Docteur Philippe Charlier, tout démontre qu’il s’agit bien de la tête de ce roi qui a rejoint un lieu d’inhumation plus en rapport avec le sort qui aurait dû lui être accordé.

11 janvier Mathieu Toinette, originaire de La Réunion, qui a fait l’essentiel de ses études à Chartres, dont un cyle scientifique à l’IUT, s’engage dans l’armée. Sergent-chef au sein d’une brigade motorisée, il trouve la mort dans une embuscade tendue par les Talibans en Afghanistan.

# 8 février. Chartres (?).Bien étrange destin pour cet homme, ex-cadre banquier devenu entrepreneur de spectacles et directeur artistique dans le cirque, saxophoniste de formation, relié à l’Eure et Loir par la maison qu’il y possédait à Champhol, et par sa mort étrange due , semble-t-il, à un violent coup sur la gorge qui a entraîné une asphyxie. Une histoire d’héritage, une dérive dans la relation, et André Leleu , 63 ans,va payer de sa vie à la fois dense et tumultueuse. L’amante, un complice, un coup porté à la carotide, un arrêt cardiaque, un corps transporté à Orléans pour détourner les recherches, et un forfait avoué ont clos cette sordide affaire

# 26 février – Décès à Dreux de l’ancien banquier et maire emblématique de sa ville, Jean Hieaux, à l’âge de 86 ans. Une figure en décalage, forte personnalité du gaullisme, qui a toujours refusé à se montrer candidat pour député ou sénateur. Souvent considéré comme un élu municipal distant, pourtant si proche et timide à la fois.

# 18 mars – décès d’Emile Maquaire, 90 ans qui, en sa qualité d’ancien du maquis de Plainville, aidé de deux camarades, avait hissé le drapeau tricolore sur le donjon du château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou le 11 août 1944.

# juin. Châteaudun. Eugène Charreau, prêtre qui fut pendant de longues années curé de la petite paroisse de Chapelle-Royale de 1957 à 1996, a défrayé la chronique judiciaire lorsqu’en février 2000, il est mis en examen et incarcéré à la suite de suspicion d’attouchement sexuel sur des mineurs de moins de 15 ans. Jugé en janvier 2003, il est condamné à 20 années de réclusion pour pédophilie. Ses victimes, des enfants de choeur, garçons et filles pour une bonne douzaine de plaintes. En 2004, il est révoqué, une première pour l’époque. Au bout de huit années de détention, il avait sollicité sa libération conditionnelle qui lui fut refusée, alors même qu’il aurait voulu, à l’approche de ses 90 ans, passer ses derniers jours dans sa région natale. Au petit matin, les gardiens de la prison l’ont retrouvé mort sur son lit.

# 14 juin – Ce jour disparaît Robert Coigneau, originaire de Nogent-le-Rotrou, dernier des vingt-cinq survivants nogentais déportés dans les camps de concentration nazie. Ce n’est qu’en 1987 qu’il a commencé à raconter son histoire devant des lycéens de sa ville natale. Un parcours atypique car, parti en Allemagne au STO – Service du Travail Obligatoire – tentant de se faire oublier avec ces compagnons d’infortune. Dénoncé, il connut l’enfer de plusieurs camps de travail avant de se retrouver à Auschwitz, début 1944. Avec la douleur de perdre son compagnon de voyage, décédé rapidement lors des transferts. Transférée à Bergen-Belsen, il est délivré par les troupes britanniques le 15 avril 1945. Il ne pesait que 38 kg.

# 26 juillet – Lèves – Décès de Lucie Chédeville-Lagrange à l’âge de 88 ans dont le nom est associé à l’histoire de l’aérodrome de Chartres. Toute jeune, elle a côtoyé les pilotes qui venaient volontiers dans la ferme de ses parents située à Saint-Chéron. Durant la guerre, elle contribua avec sa gaité légendaire. Elle deviendra la mémoire de l’aérodrome regroupant une somme importante de documents pour les passionnés et les historiens.

# Août – découverte à Charray (Cloyes) d’une importante nécropole mérovingienne datant de la fin du VI ème siècle, ainsi qu’une léproserie qui aurait été présente entre le VIIe et le XVe siècle. Plusieurs sarcophages avec leurs ossements ont été mis à jour ce qui laisserait penser, eu égard à l’immensité de ce cimetière, que nos ancêtres ont enterré leurs morts sur une période estimée à plus de 1000 ans. En effet, des restes de vases à encens du XVI ème siècle ont été retrouvés ainsi que des épingles à linceul en bronze. Le site était déjà connu depuis 1958 puisque des particuliers ont mis à jour des ossements.

# 1 août .ParisChristian Petit, 65 ans, diplômé en langues orientales et docteur en ethnologie, il était à la fois très engagé sur le plan humanitaire, tout en s’adonnant, avec reconnaissance et succès, à la littérature faisant voyager ses lecteurs en Inde, un endroit de prédilection pour lui.  » J’aime l’Inde  », c’était son credo, sa façon à lui de parler d’un pays qui l’avait subjugué. Ainsi on découvre ce pays dans Les Petits moissonneurs de forêt ( grand prix de l’Unicef en 1997), Bombay Victoria (2000), Orissa ou les chausseurs de pluie (2002), New Delhi baby (2003), Le Songe du Tâj Mahal (2007). Habitant Blevy, village qu’il chérissait, il a voulu y être enterré, selon sa volonté qu’il exprimait à sa façon personnelle  » Je viendrai habiter ici quand je serai mort, je pourrai vous voir quand vous viendrez à la campagne  ». (Bibliographie : Echo Republicain – 4/08/2010)

# Vendredi 6 août – Aéroport dOrléans – Patrick Vallet, paraplégique depuis 16 ans, après un accident de moto, et seul vainqueur du Paris-Dakar dans la catégorie 125 cm3 a battu le record du monde d’altitude avec un avion miniature piloté en télécommande à partir d’un hélicoptère, seul moyen d’atteindre l’altitude record de 3894 mètres, pulvérisant l’ancien record appartenant à un Américain depuis 2004 avec 3418 mètres.

# 10 août – Prise de fonction de Catherine Maunoury, championne de voltige aérienne pour assumer la direction du prestigieux Musée de lAir, ceci par décision du Ministère de la Défense. Une première dans la mesure où une femme s’y trouve nommée. Brevetée à l’âge de 17 ans, elle a tout gagné dans sa discipline où tant de pilotes se sont illustrés avec 2 300 heures de vol dont 1 200 en voltige. Chartraine de souche, cette écuyère du ciel qui a cessé sa carrière en 2000, avait ouvert depuis 1993 sa propre école de voltige. Vitrine mondiale de l’aviation balbutiante à la modernité d’aujourd’hui, toutes ailes confondues et dérivés que ce soit en guerre ou dans le civil voir l’espace, ce musée installé au Bourget depuis 1975, a été initié en 1919. Ce sont 300000 visiteurs à l’année et la gratuité de visite. Fonction qu’elle continue d’;assumer par un second mandat. En 2016, elle devient Président de l’AéroClub de France, mémoire vivante de l’Aviation, et première femme à occuper une telle fonction dont le prestige est connu dans le monde entier. Poste au demeurant entièrement bénévole.

# 12 octobre – Décès d’Henri Ronse , fondateur de la célèbre Caravane des Poètes, un grand succès auprès de la population eurélienne.

# 23 octobre – Décès à Dreux de Jacques Cliquot de Mentque des suites d’une longue maladie. Economiste de profession venu en Eure et Loir pour sa retraite (Bréchamps), il s’est consacré au développement culturel du département. Son éternel trois pièces, son nœud papillon, la Légion d’honneur ornant sa boutonnière, l’ont distingué d’entre tous. Il avait 80 ans.

# 27 novembre. Inhumation à Crécy-Couvé de Paul Fachetti, photographe d’origine italienne (Brescia) et galiériste. Il avait 80 ans.

2011

# – Mise en oeuvre de la première tranche de la centrale photovoltaïque sur le site de Crucey-Villages sur 250 hectares, 200 hectares restant propriété de l’Armée de l’Air qui les réserve aux fins d’entrainement nocturne. soit près de 750 000 panneaux voltaïques pouvant fournir 28000 habitations en électricité.

# 15 mars.Le Coudray. Décès de Michel Gourdon, 86 ans, originaire de Bordeaux, et illustrateur. Il s’est fait particulièrement remarqué pour ses couvertures de Fleuve Noir. 

# 9 avril. Décès dans les Alpes-Maritimes de Michel Dureuil, 82 ans.. Artiste-peintre appartenant à la Nouvelle Ecole de Paris qui vit le jour au pied de la Butte-Montmartre, terre de prédilection des peintres. Après ses études ce qui lui offre la possibilité de côtoyer des condisciples, il va voyager, et connaître le parfumeur Edward Molyneux qui va lui donner un sérieux coup de pouce pour sa carrière. Son lien avec l’Eure et Loir réside dans le fait que sa famille vint s’installer à Maintenon où elle séjournera de nombreuses années. Puis ils partiront tous habiter Biot dans les Alpes-Maritimes avant de revenir à Maintenon, puis le peintre ira s’installer définitivement dans le sud.

2012

# 2012 à 2015 – Cinq opérations de diagnostic sont conduites à Illiers-Combray par le service archéologique du département d’Eure et Loir. Elles permettent l’identification de vestiges paléolithiques sur 100 hectares remontant à 90 000 ans.

# 22 mai  – décès à Anet de l’écrivaine Muriel Cerf. Un parcours d’auteur déconcertant avec les nombreuses critiques dont elle fut l’objet, lorsqu’elle publia Le Chant des Automates consacré à la disparition tragique de Nadine Trintignant. Sa fin de vie fut chaotique, un accident où elle a eu les deux jambes fracturées, un deuil familial vont la perturber. Quelques uns de ses livres (Une vie sans secret (1998), La Femme au chat (2001) ont connu un bon succès de librairie, et l’un de ces tout derniers La Petite culotte, consacré à l’emprise sexuelle qui dévaste l’humain, une sorte d’autobiobraphie.

# 26 novembre – Châteaudun – décès de Solange Silly , 89 ans,originaire de Bonneval entra en Résistance là où son père comme son frère avaient rejoint le maquis. Dans un premier temps, elle participe à des actions de base comme celles de fournir des cartes d’alimentation aux réfractaires. De la région de Châteaudun, elle fut chargée de convoyer des aviateurs alliés abattus jusqu’au camp de Fréteval (Loir et Cher). Arrêtée par la Gestapo en 1944, transférée à Chartres, elle fut vite relâchée car la police allemande cherchait une Solange, mais la chance voulut que cela ne soit pas elle. Les Allemands venaient de lâcher une résistante sans le savoir ce qui eut l’heur de sauver le maquis dont elle relevait, puisque la ferme de ses parents cachait de nombreuses armes. La chance tourna en sa faveur, et rentrée dans le rang, tout en restant active, elle crut bon se montrer fort discrète

2013

# – La prison de Chartres ( décision prise par le Ministère de la Justice en juillet 2010) ferme ses portes dans le cadre de la réorganisation des établissements pénitentiaires en France. A la Révolution,cet ancien couvent fut transformé en prison. Les détenus sont alors transférés dans la nouvelle prison de Saran (Loiret).

# – 21 juilletGault-Saint-Denis. Décès accidentel suite à un vol en deltaplane de Louis-Fernando Rizo-Salom, 42 ans. En 2011, il avait été sacré champion de France d’aile-Delta. Il ét ait avec une passagère qui a été blessée grièvement, alors que l’aile-Delta venait de prendre son envol, tractée par un ULM.Compositeur colombien de musique classiques contemporaine. Une œuvre immense saluée par de nombreuses récompenses, et jouée dans le monde entier.

# 28 juillet – Décès à Chartres de Pierre Doussaint des suites d’une longue maladie. Danseur et chorégraphe, il vient s’installer à Chartres en 2008 avec sa troupe Les Acharnés, et collabore avec le Conservatoire de Chartres, se produisant également avec sa troupe au Théâtre chartrain. Hélas, un cancer l’emporte, laissant une grand vide dans le milieu de la danse de la cité beauceronne.

# Considéré comme l’un des derniers maîtres orfèvres, Claude Alexandre a été créateur de soldats de plombs. Décédé le 28 décembre 2013 à près de Rocamadour à l’âge de 61 ans installé depuis 1989 à Senonches, faisant partie de la vie senonchoise où il avait créé le Musée impérial de la Miniature. Passionné, il officia aux Etains du Manoir, et en 1980 créa son atelier de fabrication de figurines historiques du 1er Empire vouant un intérêt particulier à cette période napoléonienne. A l’origine de la décoration couleurs de figurines obéissant à la taille internationale d’une telle collection : 54mm. Ses créations sont particulièrement recherchées attirant de nombreux collectionneurs du monde entier, rendant ses créations inestimables, comme certains vinrent en son atelier pour faire des acquisitions. En 1993, il ouvre un autre palais miniature et au diorama aux Barils près de Verneuil-sur-Avre qui sera transféré à Calès (Lot) près de Rocamadour. Il s’agit alors d’une des plus grandes collections de figurines de 54 mm de haut, à échelle 1/. Quelque temps avant son décès, il revisitait le patrimoine culturel des grands artistes peintres du XXe siècle, fabricant également des bijoux.

2014

# Chartres. Le cinéma Les Enfants du Paradis, la gare SNCF sont choisis pour partie par la réalisatrice Julie Berticelli pour son film La Cour de Babel.

# Dreux. La ville, thème pour partie du film Mercuriales du réalisateur Virgil Bernier.

# 25 février. Décès d’Henri Lereau, qui fait partie de ses héros euréliens plus ou moins connus de la guerre 39/45. Il avait 95 ans. Il est mort jour pour jour lorsqu’il est né le 25 février 1919 à Saint-Victor-de-Buthon. La meilleure façon de saluer le parcours de cet homme, est celle de laisser la parole à Albert Hude, auteur de l’ouvrage  » Résister en Eure et Loir  », un auteur qui s’est efforcé de retracer, autant faire ce que peut, le parcours de résistants de tous ces femmes et hommes qui ont combattu. Henri Lereau, maquisard de Plainville ne parlait pas un mot d’allemand. Chauffeur du maquis avec le camion des SS récupéré à Manou par lui et un commando du maquis, opération où ils firent deux prisonniers SS, il a traversé les semaines de juillet et aout 44 à bord de ce véhicule sur les routes surveillées par les Feldgendarmes. Lors de ces contrôles où il est porteur de l’uniforme SS de ses prisonniers de Manou, il force le passage ou détourne le camion au dernier moment laissant les soldats interloqués de voir le camion immatriculé SS avec un chauffeur SS qui ne s’arrête pas au contrôle. Ne parlant pas la langue de l’occupant, seule une action énergique pouvait lui permettre de fuir par surprise. Si vous marquez un intérêt pour ce moment d’histoire eurélienne, reportez-vous à l’annexe bibliographie, à la rubrique des sites internet, pour trouver les coordonnées de l’Association Credel.

2015

# – Adjudant dans l’Armée de l’Air, affecté à la base aérienne 279 de Châteaudun au sein du groupe d’entretien, de réparation et de stockage d’avion, Thierry Galoux a trouvé la mort le 26 janvier de la présente année, à 41 ans, dans l’accident qui a eu lieu sur la base de l’Otan à Albacete en Espagne. Alors qu’il était affecté à la préparation d’avions effectuant une mission d’entraînement au titre d’un exercice interalliés TLP (Tactical Leadership Program), un F16 de l’armée grec s’est écrasé quelques instants après son décollage sur le tarmac où plusieurs militaires français s’affairaient, ce qui a eu pour conséquence la mort de dix d’entre eux dont une femme. Il était affecté notamment à l’entretien des Transall, et chef d’équipe maintenance avionique depuis le 1 septembre 2014. Il était marié et père de deux enfants.

# 21 juin.Chartres. Femme jockey, Christelle Zimmer, 25 ans,participait à sa onzième course, celle de trot monté, sur l’hippodrome de Chartres, a chuté le 20 juin alors qu’elle se trouvait en selle sur Utile Charentais, tombant sur le dos et la nuque ce qui a nécessité, après avoir été ranimée sur les lieux, un transfert au CHU de Rouen. Victime d’une hémorragie cérébrale, elle est décédée ce dimanche matin.

# 13 novembre. Paris. Le Vendredi de l’horreur pour toute une nation. L’Eure et Loir est entraîné dans cette spirale de la mort. Une jeune femme chartraine, Marion Jouanneau, 24 ans, qui était venue assister au concert des Eagles of Death Metal, accompagné par son conjoint, a trouvé la mort sous les balles des djihadistes venus faire un carnage encore présent dans toutes les mémoires.. Le département a eu malheureusement à connaître un second décès en la personne de Djamila Houd, 41 ans, travaillant dans le prêt-à-porter à Dreux. Elle se trouvait à la terrasse du restaurant La Belle Equipe, rue de Charonne, tenue par son conjoint Gregory Reibenberg alors qu’elle souhaitait un anniversaire avec des amis. Elle a été fauchée mortellement par deux balles de kalachnikov provenant de terroristes.

10 décembre.Décès à Pontgouin de Véronique de Fortrye, maître de musique incontournable au sein de l’école de Musique de Pontgouin, elle était connue pour son sens du devoir et ses coups de gueule quand, parfois, elle estimait que rien n’allait droit comme elle le voulait, cherchant à appliquer sa rigueur pour aspirer à la perfection. Elle est décédée à l’âge de 63 ans, laissant un grand vide dans la passion qu’elle nourrissait. Elle était originaire de Lille où elle avait accompli l’essentiel de ses études.

2016

# . Décès de Christian Gorge,60 ans, ancien stomatologue, puis adjoint au maire de Chartres, responsable de la communication municipale en matière de culture où il s’est montré un personnage incontournable et efficace pour faire rayonner Chartres, et faciliter les allées et venues des touristes de tous pays.

# Claude Lebey, ancien président de la CCI de Chartres (1994/2004), s’éteint en son domicile de Nogent-le-Phaye. Il avait 78 ans. Egalement franc-maçon au sein d’une loge chartraine.

# Fontaine-les-Ribouts – Décès à l’âge de 81 ans de Georges Tordjman, photographe de la haute couture. Il s’est intéressé aux gens de la campagne par une série de clichés sur les habitants de Fontaine-Les-Ribouts où il s’était installé. Il doit également sa célébrité à des portraits consacrés à des photographes de renom comme Mann Ray, Robert Doisneau, etc.

# 5 février. Décès de Jacques Camus, 61ans, journaliste et directeur de presse dont le rapport avec l’Eure et Loir, tient au fait qu’il dirigea durant de nombreuses années l’Echo Républicain. L’entrée de ce journal dans le groupe Centre-France, précipita quelque peu sa carrière, si bien qu’il se mit en retrait, tout en restant très actif pour apporter toute sa lucidité pour l’événementiel politique. Avec lui, une grande figure journalistique disparaît, ayant accédé aux plus hautes fonctions, achevant au sein de la République du Centre, une carrière méritante dans la presse quotidienne générale. Hélas une longue maladie l’emportera à l’affectation de toute sa grande famille que fut la presseL

# 29 mars  – Disparition du célèbre chroniqueur de cuisine, Jean-Pierre Coffe, en son domicile rural de Lanneray près de Dangeau, le 29 mars 2016. Il avait 78 ans. L’Eure et loir n’eut pas à se féliciter des critiques acerbes à l’égard de certains commerçants chartrains. L’affaire se tassa. La mal bouffe fut son cheval de bataille, n’hésitant pas à qualifier de  » merde  » ce qui n’était pas de son goût. Ses coups de gueule, ses livres sont autant de situations qui en firent un interlocuteur incontournable au devant de la scène. Il fut homme d’humour, ne laissant pas sa place pour tancer d’une façon agréable et ambiguë à la fois, ses interlocuteurs notamment dans les Grosses Têtes sous la conduite de Philippe Bouvard, autre personnage incontournable.

# 15 août Bernard Château, technicien du cinéma s’est éteint à Saint-Prest à l’âge de 83 ans. Après quarante ans de carrière, il est devenu en quelque sorte la mémoire du cinéma dans la spécialisation travelling-man, plus particulièrement orienté sur le trucage des voitures avec une préférence pour les Cadillac et les Oldsmobile. Il intervint notamment dans la Grande Vadrouille et la Belle Américaine, et au final plus de quatre cents films.

# Décès de Béatrice Saccardi, journaliste qui a voulu devenir écrivaine en rapport avec sa fille à qui elle avait tenu une promesse. Une histoire impossible avec pour fil rouge, la mythologie. Trois ouvrages ont été publiés, mais une longue maladie l’a arrachée à cette passion qu’elle était entrain d’accomplir. Demeurant à Saint-Maur-sur-Loir, elle y a été inhumée.

# 23 octobre– Décès à Dreux de Philippe Chanoine, 60 ans. des suites d’une longue maladie. Figure emblématique du monde automobile, à la fois concessionnaire et pilote, il vivait de sa passion pour le rallye-cross. Pour son fils à qui il avait passé le virus…de la conduite sportive.

# Chartres. Plus précisément la cathédrale que le réalisateur Jacques Doillon, choisit pour l’un de ces décors dans le cadre de son film sous le titre de Rodin avec l’acteur Vincent Lindon.

# 3 novembre.Dreux. Marc Michel, 74 ans, est acteur suisse décédé d’une longue maladie à son domicile eurélien, fut le  » mari  » de Catherine Deneuve dans les Parapluies de Cherbourg (1963) de Jacques Demy de même dans Lola avec ce même réalisateur. Il a tourné dans une trentaine de films faisant l’essentiel de sa carrière en France, et dans plusieurs téléfilms et séries Tv (La Crim, Les Cinq dernières minutes, etc). Il a joué également au théâtre entre 1961 et 1968, notamment dans Bérénice de Jean Racine

# 5 décembre. Chartres.Ancien libraire à Chartres, Jean Legué s’est éteint à l’âge de 90 ans. Créateur de la librairie en 1953 du même nom rue Noël-Ballay dans la cité beauceronne, il fut un personnage incontournable de la culture, son espace devenant un espace où lecteurs, acheteurs et écrivains se croisaient. L’installation de la FNAC à proximité aurait pu remettre en cause cette enseigne. Il n’en fut rien, et Jean Legué céda son affaire en 2008 qui deviendra l’Esperluette, entretenant haut le flambeau de la vente du livre, sur un espace de 1200 m² ce qui démontrait le souci du libraire chartrain à verser dans de moult services à la clientèle.

2017

5 Janvier. Lucé. Décès de Louis Serin, 82 ans.Son positionnement particulier dans le département tient à la greffe d’un rein en 1977 alors qu’il avait 43 ans. Alors qu’on lui donnait une durée de vie de 15 à 18 ans, il a survécu, comme par miracle à ce greffon. Il était devenu de fait le doyen des greffés porteurs du même greffon. Grâce à France Transplant, il bénéficia de cette greffe alors même que les risques existaient. Mais comme il ne supportait plus l’hémodialyse, ses espérances de vie se raccourcissaient à vue d’oeil. Face à un tel constat, la greffe s’avérait capitale pour tenter de survivre. . Durant cette vie qu’il a entretenue avec sa greffe, il a été l’objet de nombreuses études internationales, les chercheurs étant étonnés de cette longévité hors du commun. Surtout qu’il subissait un traitement lourd pour éviter le rejet. Il s’agit d’un cas exceptionnel. Coïncidence, le 1 janvier 2017 voyait la mise en œuvre d’une nouvelle loi mettant tous les Français en situation de donneurs d’organes, sauf si une mention expresse figure sur sa fiche pour limiter par exemple, la ponction de certains organes. Cette loi met fin à cette douloureuse situation lorsque l’on contacte les familles en vue d’un donc d’organes post-mortem.

23 janvier. Chartres. Figure chartraine, l’ancien coiffeur-barbier qu’il était, son éternel casquette, la barbe blanche et noire bien fournie, une chevelure allant de pair, Albert Blanchard était l’homme incontournable de la culture chartraine. Originaire de Bessé-sr-Braye où il vit le jour en octobre 1939, le métier qui allait en premier lieu le faire connaître, il en apprend les premiers rudiments dans l’Eure alors qu’il vivait déjà à Chartres. Il avait alors 17 ans. Neuf ans plus tard, il ouvre son établissement incontournable rue de la Clouterie. Il s’établit un relationnel avec le tout-Chartres, partageant sa passion du cinéma, avec un vieux rêve : tourner pour le cinéma. En 1980, son premier rôle de figurant. Dans le même temps, il entend faire la promotion de sa commune d’adoption, et obtient que des tournages de films se déroulent dans la cité beauceronne, notamment en faisant venir Nina Companeez. Soit plus de quatre-vingts présence dans des films, jouant même comme acteur de remplacement quand l’occasion se présente. Sa dernière apparition pour le cinéma fut pour un film de Jacques Doillon consacré à Rodin, et posant pour la célébrité, dans un costume respectant l’époque du grand sculpteur. Sa disparition laisse un grand vide. Plus personne ne le croisera. Sa légende reste.

# 3 février. Nogent-le-Rotrou. La mort tragique de Patrick Rousseaux a jeté la consternation dans la population nogentaise. Médecin de profession, il a été retrouvé assassiné par un confrère partageant le local médical qu’ils partageaient tous deux Son agresseur, 41 ans, lui a porté quarante coups de couteau entrainant la mort, un criminel qui était son patient. L’homme suspecté, un vigile, serait un déséquilibré, retrouvé en sang dans les Yvelines, tenait des propos incohérents, ce qui fait douter de son état de santé.

# 16 février. Vanoise (Margon)Décès de Guy Mérel, 82 ans. Boucher chevalin durant 52 ans et plus particulièrement éleveur de chevaux percherons, et notamment d’un étalon Disco de la Vanoise.Il était originaire de Thiron-Gardais, et musicien à ses heures perdues. On le reconnaît comme le pionnier de ce genre d’élevage, à qui on doit d’avoir sauvé cette noble race de chevaux.

# 2 avril. Lucé. Instituteur au début de sa carrière à Oinville-Saint-Liphard, James Benoist arrive par la suite à Lucé en 1955 comme professeur de mathématiques et de physique. Homme de gauche, il fut maire de cette même ville de 1947 à 1989. Laïc et franc-maçon, il était droit dans ses  » baskets  » au point de ne jamais cacher son appartenance. Après avoir publié plusieurs ouvrages, à 82 ans en 2009, il publie Le Dictionnaire, justifiant ainsi sa publication  » Cette nouvelle est un peu mon testament philosophique. Elle donnera à réfléchir à qui voudra bien lui porter attention, voire à éliminer certaines contre vérités entretenues par des esprits mal informés.  » Soit dit en passant, il s’est toujours comporté en ennemi juré des énarques dont il regrettait le pouvoir.

# Chartres. 5 octobre. Décès d’Yves Lebrec à l’âge de 59 ans. Né en Normandie, il s’installe à Chartres en 1984. Passionné d’histoire à travers la photo il se constitue une collection de clichés rares. Jusqu’en 2012, il a occupé le poste de conservateur du fonds patrimonial de photographies anciennes de la bibliothèque de Fels de l’Institut catholique de Paris. Il a publié en 2012 avec Bernard Choque  » Le premier siècle de la photographie en Eure et Loir, dictionnaire des photographes euréliens (1839/1939). » (Voir bibliographie).

# 31 décembre. Décès à l’âge de 56 ans du Prince François de France, comte de Clermont. Fils ainé du comte de Paris et de la duchesse de Montpensier, élevé par son père comte de Clermont (1999), il était né avec un handicap mental due à une toxoplasmose lors de la grossesse de sa mère. Il avait reçu à la mort du comte de Paris, le titre de  » dauphin de France  ». La famille du comte de Paris, une lignée en proie à des dissensions quant à l’héritage du trône de France dans l’espoir hypothétique d’un retour à la royauté.Le prince François a été inhumé en la chapelle royale de Dreux.

2018

# – Hubert Givenchy, célèbre couturier est décédé le 10 mars à l’âge de 91 ans. Auteur d’une robe célèbre qu’avait revêtu Audrey Hepburn, son actrice fétiche, ceci à l’occasion d’un film, Hubert de Givenchy séjournait très souvent dans son immense propriété de Romilly-sur-Aigre, manoir du Jonchet qu’il habitait, autant faire ce que peut, avec son compagnon Philippe Venit. Il y avait mené de nombreux travaux pour restituer à cette demeure son lustre d’antan.

# 2 avril. Vernouillet. Décès de Tony Valentine, 79 ans,sculpteur et artiste-peintre, né à Edimbourg. En 1971, il s’installe en Eure et Loir. Sa notoriété va aller grandissante, de nombreuses expositions, parisiennes reconnaissant son immense talent#

# 25 juin. Décès à Nogent-le-Rotrou de Christiane Sertilange, 94 ans, actrice, avec une dizaine de films à son actif, notamment dans Le Silence est d’Or de René Clair. Elle était l’épouse de Jacques Tarride, acteur. Le couple qui s’était marié en 1960, est venu s’installer à Courville-sur-Eure en 1972, fonde une trouée de théâtre. A son décès, et sans descendance, Christiane Sertilange fait un don important (4 millions d’euros) à sa commune d’adoption, somme allouée dans un but de culture, notamment la construction d’une salle de spectacles.

2020

# 24 mars.Décès à l’âge de 86 ans du saxophoniste Manu Dibango des suites des la covid-19. Originaire du Cameroun, né à Douala, sa relation avec Chartres tient au fait qu’à l’âge de 18 ans, il a séjourné dans la cité beauceronne et suit les cours du lycée. Il va découvrir le jazz et devenir un interprète incontournable.

# 22 avril.Lamblore. Décès de Marc Garanger, 84 ans, originaire d’Ezy-sur-Eure. Photographe de grand talent qui se signala pour ses photographies en Algérie où il a fait son service militaire, étant photographe du 2ème Régiment d’Infanterie. Ses deux mille portraits de femmes contraintes de se dévoiler pour obtenir un document d’identité ce qui lui valut d’obtenir le Prix Niepce. Après un voyage pour un reportage dans l’ex-URSS, il retourne en Algérie pour d’autres prises de vues. Photographe très militant pour la sauvegarde de son métier.

# Octobre.Un designer scénographe a donné au Voile de la Vierge, trésor inestimable détenu par la cathédrale de Chartres, une transcendance et une divine sobriété, afin qu’elle soit visible et protégée des altérations du temps. Ce nouveau reliquaire d’or et de bleu magnifie l’objet même de son existence.

# 10 décembre. Lèves. Décès de Bertrand Papillon, 91 ans, personnage emblématique et incontournable de l’histoire de la commune où il avait créé Le Grenier de l’Histoire, fruit de recherches, de trouvailles et de dons également. Un petit Musée riche d’un passé de différentes époques où il fleurait bon de s’y retrouver en compagnie de son créateur qui n’avait pas son pareil pour décrire tout ce qui s’y trouvait. A chaque rencontre avec ce personnage truculent, autant d’instants pour vous captiver et vous raconter quelques anecdotes, ses voyages un peu partout dans le monde avec son épouse Pierrette qu’une longue maladie emporta. Plombier-chauffagiste, il en ferma un jour les portes pour prendre une retraite méritée. Le rencontrer dans sa maison refuge de Lèves découlait d’une autre histoire. Une maison du XIIe siècle qui aurait vu la naissance ou tout du moins l’allaitement de Brissot de Warville. Un autre pan de l’histoire avec sa légende ou pas. En 2017, il décide de rassembler sa propre histoire en publiant un ouvrage  » Six dans le même lit  ». Une initiative toute personnelle, pour raconter son enfance des années 30/40 dure au labeur à une époque où vivre passait par des conditions qui forgeaient les conditions humaines d’une vie de demain, plus précisément celle sous l’Occupation. De nombreux documents photographiques viennent apporter une touche personnelle, et générale également..Désormais, cette page ayant été tournée définitivement sur cet homme de cœur, on peut se réjouir que son Musée sauvegarde son identité. Bertrand Papillon a eu la bonne idée d’accepter, en 2018, qu’une Association (ADAGH) prenne en charge les visites, dont les coordonnées sont visibles surwww.grenier-de-lhistoire.fr. Quel sort définitif connaîtra ce musée? La disparition de son propriétaire et créateur passe par une volonté de perpétuer la connaissance de certains pans de notre histoire de France, de Lèves en particulier du moins au niveau de la Seconde Guerre mondiale. L’intérêt n’échappera à personne.

# 13 décembre. Inauguration du premier train direct entre Chartres et Tours.

# L’année de la Covid-19, un virus destructeur, mortifère qui a affecté toute la France, le Monde, et naturellement l’Eure et Loir.

2021

# 9 janvier. Premier cas de la nouvelle souche de la Covid-19, dénommée variant dans le département. Elle a été découverte au Royaume Uni, et les frontières entre la France avec ce pays ont été fermées en décembre 2020. Premières vaccinations du personnel soignant, de même dans les EPHAD.

# 5 mars.Paris. Décès de Patrick Dupond des suites d’un cancer fulgurant à l’âe de 61 ans. Il a été l’un des grands danseurs arrivé au sommet de sa discipline devenant danseur-étoile, puis directeur de l’Opéra de Paris. Victime d’un grave accident de voiture, à force de ténacité, il arrive à remonter sur les planches et brille de mille feux sur toutes les scènes mondiales. Après sa retraite, connu pour sa participation dans de nombreuses émissions de télévision où il fut juge dans certaines. Sa relation avec l’Eure et Loir tient au fait qu’il avait acquis une propriété à Guainville, à proximité de Dreux. Hélas, en 2007, sa demeure sera totalement détruite, y compris tou ces souvenirs, lui-même hospitalisé un temps. Il était né à Paris le 14 mars 1959.

# 5 avril – La mission Stéphane Bern fait honneur à l’Eure et Loir à l’occasion du prochain Loto du Patrimoine. Au titre des monuments éligibles, La Maison de Tante Léonie à Illiers-Combray, si chère à Marcel Proust, a été choisie. Souhaitons que ce Loto soit digne succès des tirages antérieurs pour recevoir une dotation comme les autres monuments qui ont pu en profiter en 2018,2019 et 2020.

# Le complexe Delpharm de Saint-Rémy-sur-Avre se voit confier l’embouteillage du vaccin contre le covid-19 de la marque Pfizer/BionNtech, vaccin livré depuis le site BionNTech de Marbourg (Allemagne)

# 15 avril. Alors que la France comptabilise plus de 100 000 victimes de la Covid après quatorze mois de pandémie, précisément à cette date, l’Eure et Loir déplore 458 décès, en majorité à l’hôpital. Plus de 60 % de décès ont affecté des personnes de plus de 65 ans, dont près de 60% sont des hommes. Très souvent, ces morts ont présenté des cas de comorbidité, comme les maladies cardiovasculaires, diabète ou obésité. Quant aux vaccinations, elles se situent aux environs de 72 000 à la présente date. près de 15 millions pour la France entière. L’enjeu : l’immunité collective.

# 11 juin. Nogent-le-Phaye.Le Grand Archevilliers. Ouverture du Zoo refuge  » La Tanière  » à l’initiative de l’entrepreneur Patrick Violas, 60 ans, et de son épouse, Florence. Quatorze hectares, 600 animaux accueillis et recueillis provenant de cinquante espèces différentes. Sont présents tous animaux abandonnés, détenus illégalement, en un mot tout animal isolé, parfois identifié.

# 29 juin. Décès à Chartres à l’âge de 88 ans, de Jacques Loire maître verrier d’exception, dont les Ateliers se trouvent à Lèves. Dés l’âge de 20 ans, il seconda son père, Gabriel Loire, et se mit à réaliser ses propres oeuvres que l’on peut admirer dans le monde entier. Il est de la génération des bâtisseurs du Moyen-Age.

# 14 juillet.

14 juillet. Simone Segouin, 95 ans, en maison de retraite à Thivars est élevée chevalier de la Légion d’honneur. Connue sous son autre prénom de Nicole, elle a été le visage de la Résistance en Eure et Loir, et symbole de l’engagement de ces femmes qui ont participé à de nombreux actes de résistance, exposant leur vie au quotidien, pour certaines mortes d’une façon tragique. Simone Segouin a été idéalisée en 1944 par un photographe, lors de la visite du Général de Gaulle alors qu’elle tenait un pistolet-mitrailleur Schmeisser MP40, arme des fantassins allemands. Les Alliés ont récupéré un grand nombre de ces armes avec leurs munitions pour équiper les foyers de résistance en Europe occupée. A la fin de la guerre, Simone Segouin, alors âgée de 19 ans, est élevée au grade de sous-lieutenant, une reconnaissance à cette femme toujours présente aux avants-postes dans les coups de main, se distinguant notamment le 20 août lorsqu’elle participe à la capture d’une vingtaine de soldats allemands à proximité de Chartres. Par contre, il est regrettable que l’on ait mis plus de 75 ans pour enfin honorer cette vieille dame qui honora de son dévouement la Résistance. Pour plus amples informations, voir Wikipedia, de même le site qui lui consacre une biographie très détaillée sur 

fondation.or/pages/rech_doc/photographie-jeune-resistante-armee-chartres

15 août. Toury.Joueur incontournable du hand-ball français au sein duquel il a participé au titre olympique 2020 décroché brillamment à Tokyo en battant l’équipe de Russie en finale, Valentin Porte, 31 ans, a joué pendant plus de dix ans au sein de l’équipe de la commune., et il est venu en ce jour précis inaugurer le gymnase de ses débuts, et qui portera son nom. Un référence pour le sport eurélien même si ce joueur a accompli l’ensemble de sa carrière au delà de l’Eure et Loir, prouvant des qualités incontestables pour devenir un pilier de la France du hand-ball, et une valeur d’exemple pour tous les jeunes qui aspirent à suivre ses pas qui mènent à la consécration.

24 septembre. Décès en Espagne de Jacques Hantonne, ancien cascadeur et acteur. Il avait 79 ans. Un cavalier émérite qui a connu une carrière hors du commun avec plus de 200 films à son actif. Bien qu’il ait habité le Perche, son lien avec l’Eure et Loir, tient au fait qu’il a publié dans le département plusieurs ouvrages liés à l’histoire dont il était un passionné, ce qui en fait un eurélien d’adoption, faisant partie partie de la grande famille des gens d’Eure et Loir. Né à Paris le 28 octobre 1941, il commença sa carrière tout d’abord par la musique. Homme très attachant, sa passion pour la race chevaline en a fait un homme reconnu et d’exception. Après avoir vendu sa maison de Loigny-aux-Perche, avec sa femme, il rejoint ses enfants installés dans le sud de l’Espagne (Cordoue) au tout début de 2021 Hélas, des problèmes de santé sont venus se greffer, alors qu’il venait d’emménager. Il n’a eu guère le temps de consacrer toute son énergie à vivre le cheval d’une autre façon s’étant retiré professionnellement, tout en publiant de nouveaux ouvrages. Un projet de film sur l’un d’entre eux était à l’ordre du jour. (Nota Internet comme Facebook et Instagram ont relayé d’une façon très détaillée sa carrière, avec films et reportages, permettant de se faire une idée de ce grand professionnel, peu connu du grand public au contraire de son environnement professionnel).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *